Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Jour 54

La danse des masques

 

Diversifions les plaisirs, inventons de cruels désirs.

Étincelle de traumatisme, belle et dangereuse dans son absolutisme.

Danseuse élancée, honteuse de ses plaisirs colorés.

Jouir en silence, s'offrir nue et crue à la démence.

 

Elle est la somme de toutes les vérités ambigües.

 

Masque blanc, fantasque et déviant.

Masque noir, bourrasque de désespoir.

 

Il est la division des mensonges biscornus.

 

Créature de la honte, la luxure impossible l'aveugle.

Corruptible est cet homme, indicible erreur née de la pomme.

La lueur l'appelle, son cœur sans âme l'ensorcelle.

Cette Dame de pique, affame les monstres chaotiques.

 

Le miroir brisé ne peut trahir les secrets, reste loin des rires du ballet.

 

 

The Hell Of It

https://youtu.be/U6rzVVwvlLU

Écrire un commentaire

Optionnel