Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

No Horses

No Horses

"I've been awake all night
And the sun don't shine
And the night's so long
And the moon is in shock..."

https://youtu.be/iPA18-tENac

"No Horses" Garbage.

Je pose le doigt sur la détente, on se détend, hein? Ce n'est pas comme si j'allais te flinguer ou blesser qui que ce soit, j'ai juste envie de descendre ce mot. Tu n'y verras que du feu. Feu, je vise juste. C'était injuste. Il n'avait pas sa place, tout comme moi. Voilà, on y est. Je suis revenu poser quelques lignes innocentes au milieu de la nuit, comme au "bon vieux temps". Aimer. On fait une croix, ok? C'est plus joli comme ça. Jeu de dupes. On existe pas pour l'amour, on s'excite, on s'excuse. Plus d'excuses, no more horses.

On n'oublie pas de sourire, ça serait con de gâcher la photo. Je dois faire semblant?

J'ai laissé mon CD de Garbage, Version 2.0, se couvrir de poussière. Je sais qu'il est là, The Trick Is To Keep Breathing, je n'ai pas oublié. Quelques petits mètres d'un déplacement d'une impuissance inouïe, une éternité, un mouvement tortueux, chiant, inutilement lent, puis j'ai entendu cette voix que je connaissais annoncer la fin de tout, comme si le passé me disait qu'il incarnait mon présent, le chant des sirènes qui me rappellent qui j'ai été pour que je ne sois plus. Est-ce que je dois encore respirer? Je me suis retourné, il n'y a plus rien à voir, du vide à l'arrière, devant? Rien de mieux. On se casse?

Je suis devenu exactement ce que vous vouliez que je sois, invisiblement insensé. Je ne rembourserai pas tout ce que vous m'avez donné, non, au contraire.

This is the Apocalypse.

Écrire un commentaire

Optionnel